LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 23 novembre 2016

CONNECTED PEOPLE...OU PAS


"Ça ne rapproche pas, le téléphone, ça confirme les distances. On n'est pas deux comme dans une conversation puisqu'on ne se voit pas." 
La femme rompue de Simone de Beauvoir


Qu'est devenue la vie sociale à l'aune de ces nouvelles technologies? 

Sept heures du matin, assise dans un train de banlieue blindé, direction Paris pour me rendre à mon travail abrutissant et obligatoire. 
Pas un bruit ne résonne, pas une mouche vole, étonnée, je regarde autour de moi et fait le constat horrible que les personnes sont tout bonnement accrochées à leur téléphone portable bien aimé, leur smartphone adoré.  
Vidéos en ligne, jeux, musiques, réseaux sociaux, sms et dorénavant tout ceci est souvent au détriment de la lecture d'un bon vieux bouquin. 
Leurs regards sont froids et glacials, pas un sourire, pas une expression amicale. 

Va-t'on arriver dans l'ère où l'être humain ressemblera à un robot, que les relations sociales n'existeront plus au profit de la nouvelle technologie; cette vision du futur me fait peur.
En regardant ces "humanoïdes", les choses se mettent à bousculer dans ma tête, car je ne comprends pas qu'un simple outil soi-disant de communication, peut effacer la présence physique de personnes réelles et que discuter devient superficiel.  
Comment pourrait-t'on retrouver le temps du rire, des vraies conversations, du partage et de la belle ambiance qui régnait encore il y a quelques années dans les transports en commun? 

Au-delà de la destruction sociale des relations humaines, cet instrument de dé-communication engendre une réelle dépendance, une addiction qui pourrait être associée à de la "Nomophobie".
La Nomophobie, mais c'est quoi au fait ce truc?
 C'est une phobie liée à la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile, une anxiété qui se développe en cas de perte, au manque de batterie ou en l'absence de couverture réseau, et ça nous sommes un paquet à en être victimes, même de manière inconsciente.

 Peut-on considérer que notre téléphone pourrait devenir notre meilleur et unique ami?
Y-a t'il déjà des gens dans ce cas ayant pour seule compagnie leur portable?

Je m'inquiète du pouvoir hypnotisant de cet instrument sur nos enfants qui sont déjà bien ancrés dans la technologie futuriste, et je me demande si ce n'est pas une des causes de l'échec scolaire? 
Vous en pensez quoi vous? 



 Je m'inquiète des risques liés à une utilisation conséquente, voire abusive, je m'inquiète de la disparition du rôle premier de cet outil de soi-disant connexion entre les hommes. On dit que le téléphone sert au rapprochement entre les hommes, et en fait j'ai l'impression qu'il ne fait que nous éloigner encore plus. Vous voyez, je m'inquiète beaucoup! 

Saviez-vous que sur Terre, il y a plus de téléphone portable que de brosse à dents, et oui les amis de la Kave, 57 ventes par seconde au monde, soit plus de 1,8 milliards par an, chiffres qui résonnent dans ma tête, quand on sait que ces instruments sont fabriqués par des petits asiatiques, qui travaillent plus de 13 heures par jour dans des conditions effroyables, mais encore et toujours, l'industrialisation prime sur l'humain, alors on s'en fout que ce soit de pauvres gosses qui soient exploités pour notre petit confort, l'essentiel c'est qu'on ait le dernier smartphone à la mode.



Mais que pouvons-nous penser, quand ces mêmes objets peuvent aussi littéralement se transformer en bombes à retardement!!!! 
En effet, vous avez certainement entendu parler de téléphones explosifs causant des dégâts plus ou moins graves auprès d'utilisateurs ayant eu leur batterie avec des défauts de fabrication et explosant subitement dans leurs mains ou simplement chez eux alors que l'appareil était en charge. 
Voici venu le temps du téléphone terroriste!



Et si à cela, on ajoute les problèmes causés à l'utilisation intensive que plusieurs scientifiques ont soulevé dans des études très sérieuses et qui auraient des conséquences directes sur le cerveau à cause des ondes émises, on obtient un cocktail détonnant et dangereux pour notre santé qui aura des conséquences désastreuses à court ou moyen terme. 


Je fais partie de ces personnes, qui considèrent que le téléphone portable, dans le cas d'une utilisation trop fréquente peut détruire non seulement la santé, mais également le peu de relation que nous les humains, on peut encore avoir.
J'ai envie que les choses changent, que cet instrument ne robotise pas l'homme et que l'on ne l'utilise que pour sa fonction première, celle de la communication utile.
Nous devrions sensibiliser notre jeunesse tout autant sur les dangers du mobile que sur ceux des maladies sexuellement transmissibles, du harcèlement, de la pédophilie ou encore des addictions liées à l'alcool, au tabac et aux drogues. 
Nous-mêmes, les adultes devrions commencer à donner l'exemple et à revoir  notre mode de fonctionnement de cet appareil qui nous rend accroc tout autant qu'eux finalement...

Comme on dit dans mon beau péi de la Réunion:

Tien bo, larg pa!
Tiens bon , ne lâche rien (à part ton portable) 

Par +Anonymiss Kreol le 23 novembre 2016