LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

samedi 3 décembre 2016

Liberté Equité Solidarité

"- N'est ce pas le devoir d'un citoyen de faire connaître au public une nouvelle pensée qui lui est venue ?  
- Oh ! le public n'a pas besoin de nouvelles pensées.Ce qui vaut le mieux pour le public, ce sont les bonnes vieilles pensées reconnues qu'il a déjà." 
Un ennemi du peuple (1882), II, Le docteur Stockmann et Peter Stockmann de Henrik Ibsen


Cette citation de Chris Purchase pourrait être facilement taxer de populiste par les encartés, les partisans des partis politiques de TOUS bords, les amoureux du vote et de la médiocratie ripoublicaine allant voter par millions pour l'ordre et la sécurité.
Cette citation est ce que je pense de A à Z. 
Car c'est faire preuve d'indépendance d'esprit, de lucidité, de bon sens dans ce monde de la pensée convenue et cela appuie encore plus quand on dit des vérités qui dérangent.

L'indépendance n'a pas de prix. 
Etre un citoyen global hors de la pensée unique et à l'abri de l'ombre des drapeaux, des oriflammes et du nationalisme nécessite un réveil de chacun.
Je n'ai pas changé, je me suis juste réveillé, et ce depuis longtemps. 
Réveillons-nous. Tous.

Je n'en peux plus de la manipulation politicienne et militante au mauvais sens du terme.
Je n'en peux plus de l'écrasante idée que le capitalisme néo libérale vampirisant l'Humanité puisse être l'ultime proposition de mode de vie faite aux Homo Sapiens sapiens.

Si on ne change pas notre manière de penser, alors nous ne changeons jamais rien.
Quand nous sortons des idées préconçues et imposées, nous pensons donc nous gênons, et c'est ça qui est bon, dérangeons la bien-pensance, le politiquement correct qui est une énorme arnaque pour détourner l'attention de la plèbe vers de faux problèmes ou vers des contre-vérités.

Place à l'activisme indépendant, réfléchi et solidaire.
Place à l'indignation positive.
Place à la révolte constructive. 
Place à une laicité calme et rassemblée.
Place à la voix des Athées aussi, coucou c'est nous.
Place à une vraie justice indépendante.
Place à l'alternative citoyenne.
Place à l'obsolescence programmée de la Vème république.
Place au revenu minimum d'existence pour les 99%.
Place à l'éveil généralisé des consciences avec des mots simples.
Place à une inscription de l'écologie dans la constitution. Véritablement.
Place à une démocratie locale, participative. Consultation du peuple, référendums.
Place à l'écoute, à l'entente, à la tolérance, à la conflictualité raisonnée d'une république universelle, quand bien même certains n'en veulent pas au nom du compte en banque.
Nous vous convaincrons. Nous ne lâcherons plus rien.


Nous ne sommes pas une bande de moutons abrutis, nous sommes une meute, pas un troupeau. Nous avons un cerveau, nous réfléchissons, nous luttons, chacun à notre manière, chacun avec nos moyens, aussi petits soient-ils, mais le collectif participatif commence avec un petit rien pour un grand tout.

Que cela soit redit: Cette citation de Chris Purchase est une pure vérité absolue à mes yeux.

Et moi, le tenancier kaviste, en tant qu'indépendant anonyme encarté strictement nul part ni parti, ni syndicat, ni obédience, ayant mon libre arbitre et ne luttant que pour une alternative citoyenne hors des circuits habituels, je dis que ce discours doit être martelé encore et encore jusqu'à ce que les 99% comprennent que le bon sens est de notre coté et que les 1% doivent commencer à sentir la révolte gronder. 

Et la France dans tout ça, Mesdames et Messieurs les Kavistes?



On parle du pays des Lumières, mais quelques-uns ont coupé le jus au détriment de tous les autres.

On tape sur les gens qui grattent 100 balles aux allocs, mais on lève juste un sourcil quand des nantis mettent des millions et des millions dans les banques des paradis fiscaux, on hausse à peine les épaules des parachutes dorés de nos grands boss du CAC40.

On met en prison une Jacqueline Sauvage pendant qu'un Sarkozy va couler une retraite dorée quelque part sur un yacht à 15 millions d'euros, elle est belle la justice sociale.

On jette l'opprobre sur des réfugiés et les migrants alors que les députés à 10000 euros dorment sur les bancs de l'assemblée, et font abstraction de nos réalités.

On crache à la gueule des jeunes en les précipitant dans l'abîme du chômage, on les envoie dans le mur avec un avenir sombre et incertain, alors que les sénateurs se gavent de foie gras et champagne sous les ors de la république.

On parle de diversité alors que les femmes ne sont toujours pas représentés à parité dans les assemblées nationales politiques. On ne parlera même pas des noirs, de arabes, des chômeurs, de tous les autres, des vrais gens quoi.

On parle d'égalité alors que jamais les inégalités n'ont été aussi fortes en France, chaque travailleur qui trime peut en témoigner, chaque chômeur qui galère, chaque personne de la base. Hey wake up! C'est nous la base!

On parle de liberté, de paix à la française, alors qu'une bombe sur quatre qui s'abat dans le monde est de fabrication française.

On parle de fraternité alors que nous ne sommes même pas foutus de loger nos SDF, nos miséreux, nos gueux, nos indigents pour donner à manger à chacun.

On refuse de créer une sixième république alors qu'on augmente toujours un peu plus les impôts pour payer les aberrations économiques de la Cinquième.

On s'enrichit au maximum pour une classe d'ultra-riches, alors qu'on s'appauvrit toujours plus pour une classe...d'ultra-nombreux s'agrandissant un peu plus chaque jour.

Ignorez tout cela à l'heure de l'ère de la communication et de l'information est un non-sens, et l'ignorance est un choix au 21ème siècle. 
Il est temps de quitter l'ère de la Dé-communication.

Je dis, je crie: Liberté Equité Solidarité!

Je dis Liberté d'expression véritable, Laicité, Dignité, Entraide.


Je dis place à la société civile.

On nous dresse les uns contre les autres pour des raisons de couleur, de religion, de culture, de partisanerie, car c'est ainsi qu'on divise la masse.
On fait adhérer à des partis pour donner la sensation aux 99% qu'on les protège, alors qu'on les asservit.

Citoyen universel n'est pas un élément de langage pour se moquer de manière mesquine, hautaine et condescendante des gens qui n'en peuvent plus, qui sont à bout, des femmes, des hommes, des chômeurs, des réfugiés, des migrants (pouah je déteste ce mot) des travailleurs pauvres, des parents, des retraités, des noirs, des blancs, des rouges, des bleus, des verts.
Non c'est un élément de langage pour ceux qui veulent soutenir un mouvement collectif de masse en se désolidarisant de l'emprise manipulatrice et avide des dominants. 

On tente de nous obliger à nous mettre dans un camp politique, mais quand on rejette ces étiquettes, ces cartes, ce système de vote obsolète et à sens unique, là on est considéré comme bizarre, comme marginal, comme dérangeant.

Alors être un humain au sens large du terme, citoyen du monde avant tout, malgré ma "Francitude", hé bien moi je le veux bien, je n'en ai pas honte, je serais toujours du coté de la masse venant de tout endroit sur la Terre, des sans-grades, des sans-dents, des sans-voix, parce que c'est nous qui souffrons le plus, pas ceux qui s'assoient sur des trônes dorés.

Les 1% se font de la place. Allégorie.

Mais pour reprendre la place qui revient de droit au peuple du monde, nous devons commencer par le circuit local, le circuit-court. Beaucoup d'entre nous l'ont déjà compris, assimilé. mais il faut également se serrer les coudes avec les autres.
C'est une lutte si gigantesque. Si longue. Si dure. Mais si passionnante.

Reprenons les commandes de nos vies, de notre pays, de notre planète.

Pour quelle raison ne serions-nous pas en capacité de reprendre la gestion de notre pays?

Les politiciens de tous bords ont tant échoué, qui le nierait aujourd'hui?
Ils ont fait tant de mal aux gens, que je pense qu'il existe dans la société civile des dizaines de gens hors des circuits des partis, frétillants à l'idée de proposer, d'innover, de changer ce boxon indescriptible dans lequel nous sommes plongés depuis des décennies.
Ils sont tout à fait capables de casser un système dépassé, destructeur pour ré-enchanter la vie et rentrer dans le 21ème siècle en faisant table rase de ces incompétents cupides, avides d'argent, de pouvoir et nous traitant comme si nous étions des enfants de 8 ans. 
Comme si nous étions incapables de nous rendre compte du flot de sang dont ils sont responsables chaque jour, tels des enfants ne réalisant pas encore dans quel Monde ils vivent.
Mais nous sommes des adultes. Nous avons des ressources.


Je ne suis pas un perdreau de l'année, et vous non plus.
Je suis vous, vous êtes moi. 
Nous sommes ce que nous sommes grâce ou à cause de ce que sont les autres.

Rejoignons-nous, unissons-nous, qu'ils nous redoutent, qu'ils s'attendent à nous, nous n'oublierons rien et nous ne pardonnerons rien de ce que les 1% ont fait subir aux 99% depuis des décennies.

La mascarade n'a que trop duré, le foutage de gueule généralisé marche peut-être avec les gens aveuglés par les beaux discours. Les promesses jamais tenues, mais qui pourtant affolent les esprits de ceux qui croient que leur carte de militant X ou Y les protègent de l'effondrement et que ce sera mieux "la prochaine fois". 
Si à chaque fois que j'ai entendu "la prochaine fois" on m'avait donné un euro, j'aurais ouvert un journal à gros tirage depuis longtemps, les Kavistes auraient leur organe de presse indépendant alternatif et joyeux, et ce serait un journal gratuit, sans publicités!

Mais revenons à nos compatriotes votants, militants, adhérents, à ceux-là, je dis déchirez vos cartes, redevenez des êtres humains indépendants, lâchez vos idéaux bâtis sur des mensonges de politiciens ne cherchant qu'à vous tromper pour mieux vous ponctionner.

La politique du Stand-up c'est fini, les promesses électorales, c'est du flan, du vent, de la poudre aux yeux.

Aucun Français contemporain n'a jamais vu en cette Vème république un seul gouvernement ou parti politique respecter ses promesses électoralistes APRES une élection. Jamais.

Et quand à ceux qui désirent ardemment le pouvoir et qui ne l'ont jamais eu, ils continuent de proposer des programmes basés sur une économie et une croissance infinie en faisant abstraction de l'environnement, de l'état général du système, de l'éradication de notre bien commun, de la justice sociale, de la souffrance insupportable des 99%.

Il est horrible, voire insupportable de constater que nous devons combattre nos propres gouvernements pour sauver l'environnement ou ce qui peut encore l'être.
L'écologie n'est pas et ne sera jamais un parti politique. C'est notre vie, c'est notre bien commun à tous.
Nous avons plus besoin de la terre qu'elle n'a besoin de nous.
Il n'y a pas de planète B.


Il est temps d'ouvrir son coeur, sa conscience, éteignons nos télés, allumons nos cerveaux.
Dans cinq mois, nous allons recommencer la même supercherie élective avec les mêmes qui nous mentent sans arrêt et qui doivent bien rire de nous dans les couloirs feutrés des institutions, des sièges de partis quel qu'ils soient.

Je dis plus jamais ça. 
Soyons enfin à contre courant, montrons notre capacité à passer à autre chose, à prendre en main nos vies, à être force de propositions, à ne plus avoir peur, et éduquez nos enfants vers d'autres horizons que ceux qu'on nous propose perfidement.
Alors citoyen du Monde, citoyen universel?
Oui je le revendique haut et fort car cela n'est ni un gros mot, ni une insulte, ni une vulgarité, ni une utopie à mes yeux.
En revanche c'est une insulte à notre intelligence de penser que nous continuerons à croire des monceaux de balivernes sans jamais se révolter. Sans jamais s'éveiller. 
Notre génération a échoué, mais nous nous devons d'éduquer la suivante en reconnaissant nos échecs et nos erreurs, et pousser cette jeunesse à agir et à rattraper les conneries de leurs aînés.



Les Kaves se rebiffent. Et ça va faire du bruit.
Nous faisons le choix de la résistance indépendante, pacifique, engagée et entraînante. Le choix de la solidarité, de l'équité et du respect des libertés de chacun.
Nous rêvons et c'est ça qui bon. mais rêver à une idée ne signifie pas forcément de juste le fantasmer, on peut aussi l'appliquer. Occupons Internet, occupons la rue.

Un joyeux bordel est possible (comme ce texte).

Vous avez le droit d'être d'accord avec ce texte. Vous avez le droit d'être en désaccord. Vous avez le droit d'apporter un contrepoint. vous avez le droit d"hésiter. vous avez le droit de commenter. Vous avez le droit de vous exprimer. 
Vous avez le devoir de vous accouder au comptoir de la kave et dire: 
Nous existons, nous pensons, nous aimons, nos vies valent mieux que ça, nos enfants aussi.
Rentrons nos bites et nos couteaux, rebiffons-nous, levons le poing, le stylo, et soyons inform'acteurs, consomm'acteurs, citoyens acteurs.
Et servez-vous un peu de Chablis.

Un autre monde est possible.
Ne laissons pas l'espoir mourir en nous.
La révolution civique a commencé.
Liberté Equité Solidarité.


Par Heel Krix

#ONATTENDQUOI #YENAMARRE #ONLACHERARIEN  #LESKAVESEREBIFFENT
#REPANDONSLEMESSAGE #AGIR #REVOLUTIONCIVIQUE #CITOYENSDUMONDE


"Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents...
Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. 
Vous pouvez les admirez ou les désapprouvez, les glorifiez ou les dénigrer. 
Mais vous ne pouvez pas les ignorer. 
Car ils changent les choses. 
Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. 
Ils font avancer l'humanité. 
Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie.
 Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent." Jack Kerouac

Soyons géniaux les Gueux !




YES OUI KAVE !