LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 7 décembre 2016

Voulons-nous être la génération de l'extinction?


"Nous sommes la cause des Changements Climatiques, soyons la solution." +A. Randomjack 


Introduction du Kave: 

Les Blogs le Kave se rebiffe et le Climatoblogue s'associent une fois par semaine, voire plus, pour vous présenter, que dis-je, vous alerter sur les effets du réchauffement climatique, et toutes sortes de choses concernant l'impact fondamentalement négatif de Notre manière de vivre sur cette Terre, seule habilitée jusqu'à preuve du contraire à accueillir l'être humain. 


En fait, si le climat était  la Banque Mondiale, il aurait déjà été sauvé à plusieurs reprises.

Il n'y a pas de planète B.

Aujourd'hui, nous parlerons de l'alimentation, de l'eau et des changements climatiques violents.


Attention, en aucun cas, je ne me substitue à +A. Randomjack, cet article, réalisé en Mars 2016, continuant à être terriblement actuel, est son travail, et quel travail. 

Honneur lui soit rendu, tournée lui soit offerte. 

Le message est plus important que le messager, mais RandomJack est un messager de qualité.

De plus, je ne suis pas un scientifique, ni un professeur, vous constaterez à la lecture qu'il faut être concentrer car le sujet est complexe, faisant ainsi travailler ses neurones. 
C'est un article qui pourra paraitre inaccessible à certains, mais tentez le coup quand même. 
Ouvrez un dossier dans votre cortex et mettez vous à la tâche comme je l'ai fait ;)

Ami(e)s Kavistes, Allumons nos cerveaux au Think tank de la Gueuserie. 
Big up aux climato-sceptiques, ici vous n'avez pas voix au chapitre.
Nous ne sommes pas dans le consensus. 
Deal with it (faites avec)
Il faut savoir parfois ne pas céder pour mieux avancer et agir. 



Jack et moi-même sommes dans le camp de ceux qui pensent que nous avons dépassé depuis longtemps les considérations sur les FAITS du réchauffement climatique et de la destruction de la planète en général, rejoignez-nous.

Cependant, Randomjack sait aussi vulgariser le sujet pour ainsi nous le rendre accessible.
Un tel sujet est vaste, parfois technique, chiffré, mais surtout expliqué. 
"Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre éternellement." Gandhi


Bonne lecture au comptoir de la Kave, yes oui kave, plus que jamais !




Sécurité Alimentaire, Eau Potable et Changements Climatiques Abrupts
  Pouvez-vous imaginer un monde sans bleuets? 
Pas moi!
Par +A. Randomjack (Mars 2016)

Sans l'ombre d'un doute, nous sommes à une époque durant laquelle des changements climatiques abruptes nous accablent. 
Ces changements climatiques, tous causés par le réchauffement que nous avons induits, ont des effets de plus en plus graves sur tout ce qui vit, dans les océans comme sur terre.

Si vous n'êtes pas déjà au courant, je vous annonce qu'il y a une sécheresse extrême qui sévit en Californie qui produit au moins 50% de la nourriture aux USA. 
Pour le moment, les agriculteurs ont pompé l'eau du sous-sol, mais les réserves d'eau des nappes phréatiques achèvent, il en resterait pour un an... environ.
À cause des changements climatiques, la pluie et la neige ont cessé de tomber dans les plaines et sur les sommets ; il n'y a plus de neige pour alimenter les cours d'eau dans les vallées.

Voici une carte représentant l'étendue de la sécheresse pour l'an 2095 pour tout le continent Nord-Américain.



 D'autres régions du monde sont aussi frappées de sécheresse ; il y en a une qui dure depuis 1998 dans les pays de l'est de la Méditerranée, Chypre, Palestine, Turquie, Israël, Liban, Jordanie et la Syrie.

Pour janvier 2012, les tons brunâtres montrent la diminution de la quantité d'eau selon la moyenne 2002-2015 dans la région de la Méditerranée. 
Les unités de mesure sur l'échelle sont en centimètres, le minimum d'eau est à -30 cm.

On remarque aussi que plusieurs autres pays ont tendance à s'assécher eux aussi, il faut garder en tête que c'est selon la moyenne locale. 
La Méditerranée est l'une des régions où tout indique  qu'elle continuera de s'assécher tout comme le sud-ouest des États-unis. 
On s’inquiète aussi de la Russie, elle aussi un grand producteur céréalier qui vient de connaître les 2 années les plus chaudes de son histoire (comme toute la planète d'ailleurs) ; la sévère vague de chaleur qui y a sévit en 2012 a drastiquement réduit les récoltes et a aussi causé de multiples incendies de forêt. Article en Anglais. 

Il y avait deux causes à la sécheresse de 2010  en Russie occidentale (ouest) :
 Réchauffement climatique de cause humaine et variation naturelle. 
Cette sécheresse à l'été 2010 a fait 55 000 morts! 
En bref, le réchauffement climatique a accru le risque et l'intensité de cette vague de chaleur. Article source en Anglais

Mais la Russie bat des records de chaleur année après année depuis 2010 ainsi que des records de superficie détruite par des feux de forêt et c'est pareil sur presque toute la côte ouest du continent américain, de l'Alaska à la Californie en passant par le Canada. 
Voir cet article antérieur ou j'y parle des feux de forêts:
 Une Autre Très Mauvaise Nouvelle Climatique — Nous Sommes Déjà à Mi-Chemin du 2°C de la Limite au Réchauffement Global

Ci-dessus une carte des anomalies de température de la vague de chaleur de 2010 en Russie prise le 27 juillet 2010.  


Europe : Index de sévérité de sécheresse du 11 au 20 juillet 2015


 Au Pakistan, la situation de l'eau se détériore elle aussi. 
La principale activité de ce pays est l'agriculture ; on s'y fiait sur les rivières et canaux d'irrigation, un réseau bien développé.
 Mais parce que la population s'est grandement accrue et a envahi les villes, ils ont du se mettre à puiser, eux aussi, l'eau dans le sol et bien sûr, celle-ci commence à manquer comme le démontre cette carte modélisée faite par la NASA.


Les rivières sont en bleu ainsi que les endroits dans le sol où l'eau est plus abondante. 
On voit que le Nord et l'Ouest du pays ont perdu de l'eau des nappes phréatiques.

Cet hiver 2015-2016, le Royaume Uni a vu s'abattre 76 cm de pluie sur l'Écosse et Galles. Encore du jamais vu!

En fait, les changements climatiques augmentent le risque d'événements météo extrêmes, l'intensité et souvent la durée de ces derniers, principalement sécheresses et vagues de chaleur et les périodes nuageuses en certaines régions.
 _________________________________

     Pessimisme supplémentaire (comme si on en avait encore besoin)

Les pollinisateurs sont essentiels à l'agriculture et ils sont apparemment en phase d’extinction (eux aussi). 
40% des espèces qui pollinisent sont en danger, qu'on pense aux abeilles, taons, plusieurs variétés de mouche ainsi que des oiseaux et quelques espèces de chauve-souris.

Une de mes photos

Les plantes qui produisent des fruits, dont plusieurs sont confondus pour des légumes tel tomates, concombre et piments : tout ce qui résulte d'une fleur est un fruit ou une baie.

Les plantes à fruits et la hausse des températures 

Pour produire des fruits sur les fleurs fleurs, la température nocturne ne devraient pas dépasser 20-21°C. Quand il fait plus chaud. les plants de tomates et autres produisent moins de fruits. Nous aussi faisons moins d'efforts quand la température est trop élevée et ça semble être analogue pour ces plantes en période de production florale.

D'une façon générale, on observe partout sur le globe des floraisons plus hâtives et plus on se rapproche du Nord, plus ces floraisons se produisent tôt et plus on y remarque des espèces montant du sud, qui fuient la chaleur. 
D'ailleurs, c'est pareil, en fait, c'est bien pire pour la faune et la flore aquatique comme mentionné dans ce blog.
et ici

Les changements climatiques affectent aussi la production céréalière, et non seulement à cause des sécheresses. 
Cette étude (en Anglais encore) déjà vieille d'un an dit qu'à chaque degré Celsius de hausse globale moyenne de la température (par rapport à le moyenne de 1880) prévoit une réduction de 42 millions de tonnes. À titre comparatif, le globe a produit 701 millions de tonnes en 2013.

À 3°C de réchauffement global moyen, ça tombe à zéro si on se fit à une étude du GIEC qui dit que le règne végétal ne pourra survivre à plus de 2,5°C... 
Qu'allons-nous manger?

Comme nous l'avons vu dans l'article précédent, les océans se meurent
_________________________________
  
Note : En janvier 2016, nous étions à 1,38°C de réchauffement mais en avril 2015, nous étions à 0,9° et des poussières. Bien sur, El Niño (qui se poursuivra pour quelques mois encore) a accéléré le réchauffement atmosphérique, mais cette chaleur était stockée dans les océans et ceux-ci ne cessent de se réchauffer de plus en plus vite.

De plus, 1,38°C est la moyenne globale, mais les continents se réchauffent plus vite que le moyenne.


Le 3,27°C pour 2030 auquel je fais référence N'est pas la moyenne de réchauffement global, c'est la moyenne prévue sur les continents Européen et Américain, l'Inde et la Chine, bref, là où se retrouve la majorité de la population mondiale. 
Je ne serais vraiment pas surpris que cette prévision pour l'an 2030 soit dépassée à voir l'accélération du réchauffement ces derniers mois.

Nous sommes passé de 0,9°C de réchauffement en avril 2015 à plus de 1,5°C en février 2016. Une hausse fulgurante qui laisse présager le pire, surtout en ce qui concerne l'eau dans plusieurs régions du globe, y compris l'Europe.

Mais la végétation est aussi très fragile à la hausse des températures partout sur le globe et son adaptation apparait impossible.

A.Randomjack