LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

vendredi 28 octobre 2016

Plus de trente ans déjà... Enfoiré !

"Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser" Coluche (1944-1986)



C'est l'histoire d'une histoire pas drôle, où à la fin, le mec y meurt...

 La Kave voulait inviter cet homme là au comptoir depuis fort longtemps, alors maintenant qu'il est là, il faut sortir du grand crû, du millésimé, fêter dignement la présence de Monsieur Michel Colucci au zinc de la kave pour un post hommage et en gestation depuis tant de temps. Allez, on boit un coup d'abord!


Santé Monsieur Coluche!

Depuis 1986, Il a été écrit un paquet d'oraisons funèbres, des flopées d'articles, des milliers d'hommages, il a été déversé des litres d'encre numérique sur cet enfoiré de Coluche, difficile d'arriver là et de vous en reparler, alors que vous connaissez quasiment tout sur lui. 
Loin l'idée aussi de vous faire une bio du pantin clownesque, la Kave va plutôt donner un ressenti générationnel sur ce bonhomme, phénomène parmi les phénomènes.
 Evidemment, les plus jeunes le connaissent avant tout pour la création des restos du coeur pour aider les plus pauvres, pour refuser la misère, association qui fête aussi ses trente ans cette année, et qui voit son business grandir de manière exponentielle année après année. 
Question souvent entendue: 
Que dirait Coluche en voyant l'état de son association devenue une petite entreprise et aussi du pays en 2016?


 Difficile d'écrire sur ce gars sans tomber dans le pathos, ou l'admiration béate, mais il faut aussi faire la différence entre l'homme simple et entier qu'il était avec ses failles, ses addictions, ses zones d'ombre et la mélancolie joyeuse qui faisait partie de son aura et qui perdure même trente ans plus tard. 
Ces phrases et citations sont rentrées dans la culture populaire et ses combats sont toujours d'actualité, même plus de trente ans après sa mort.
Il faisait partie de ceux qui refusait d'avaler la pilule...
Ce type était un génie, un précurseur et voyait les choses avant les autres, ce qui en faisait un danger pour l'etablishment, un empêcheur de tourner en rond, un visionnaire dangereux, un anarchiste éclairé, un trublion faisant passer des messages très sérieux à travers l'humour, mais en réalité il luttait contre le semblant de liberté que nous donnaient les politiques, il combattait leurs discours de mensonges et d'embrouilles, il était une sentinelle des consciences, un véritable lanceur d'alerte.


 Pour ma génération, il a accompagné mon enfance, puis mon adolescence avant de rencontrer ce putain de camion. 
Il nous a donné les clés avec humour et talent sur la connaissance et la prise de conscience de sujets parfois complexes comme la société en cette fin de 20ème siècle, la politique pour défricher le monde dans lequel nous allions nous lancer.
 Il nous a donné en fait une conscience politique à nous les jeunes de cette époque.
Il représentait un espoir pour tous à l'époque, quand il lance la première campagne des restos en 1986, je suis à la fin de mon adolescence et on se dit en voyant Coluche transporter ses cageots et servir la soupe aux plus démunis que cet homme a le pouvoir de changer les choses, et qu'enfin, un homme a tout compris, et va prendre un poids d'influence considérable dans les années à venir, et cela, c'était une note d'espoir fondamentale dans le milieu de ces années 80, où tout commencait à partir en cacahuètes. 
Et puis voilà, BAM, les illusions se sont envolées durant cet accident tragique. 
Beaucoup à l'époque et encore maintenant, ne croient pas à ce décès accidentel, et il est souvent évoqué un assassinat déguisé, mais nous ne saurons jamais le fin mot de l'histoire, et finalement cela n'a plus vraiment d'importance, c'est trop tard, c'est durant les trente années qui viennent de s'écouler que nous avions besoin de lui, mais son esprit lui vit encore et reste très présent pour une grande partie des français.


 Que dirait-il en découvrant les réseaux sociaux d'aujourd'hui?
D'abord, il verrait qu'il y est énormément présent! 
C'est incroyable à quel point il est repris, cité, pris en exemple. pas un jour ne se passe sans que des posts et photos ne viennent agrémenter l'espace internet par sa voix, ses citations, ses inspirations et ses coups de gueule. 
Le petit peuple continue d'entretenir l'étincelle coluchienne depuis sa disparition sans relâche, et continue à se retrouver en lui, malgré l'absence du comique clairvoyant.
Car Coluche, c'était sans aucun doute un artiste et un showman, mais c'était surtout un homme qui analysait la société et l'a décryptait de manière acide malgré les vannes servant à désamorcer la critique et à faire avaler des couleuvres aux puissants à qui cela ne faisait pas de mal de se faire botter le cul de temps à autre par un électron véritablement libre.
Et l'amour inconditionnel que lui porte les gens tient à une chose simple, c'est que Coluche parlait tout bêtement avec du Bon Sens.



 Avis de recherche: 
On cherche encore la personne ou les personnes capables aujourd'hui en 2016 de prendre la relève de cet homme là. on cherche encore quelqu'un capable de mobiliser, d'alerter et de filer de temps à autre des sueurs froides aux politicards en prenant des risques concrets pour aider les plus défavorisés et inciter les gens à l'indignation, à la rebellion, à l'action et au partage.
Les milliers de bénévoles des restos restent fidèles à l'image de leur président d'honneur, et eux ont choisi de célébrer et de servir la cause des idées de l'enfoiré en pérennisant ce grand barnum de la faim que sont les restos du coeur.
 L'association a pris le pas sur l'état, l'a remplacé et cela, pas sûr que Coluche en serait véritablement satisfait aujourd'hui. Du coup, on attend vaguement fataliste l'arrivée d'un nouvel élan avec une personne se revendiquant de cet héritage, et voulant faire bouger les lignes de ce monde si figé et globalisé.
Un Coluche 2.0 version 21ème siècle, mais l'original 1.0 reste inégalé à ce jour.


Que reste-t'il de son héritage? 
Hormis les restos et ses archives télévisuelles, finalement le plus important et le plus incroyable aussi, c'est que son esprit vit encore. 
Son impact aura été durable, et n'est pas prêt de s'éteindre.
Et même si je dis souvent que notre génération a échoué, je crois que Coluche reste la lumière dans ce tunnel si sombre qu'est la vie moderne du français lambda anonyme.
Finalement Coluche était un anonymous célèbre, se basant sur des principes simples et cherchant à secouer les bases d'un monde où les 99% regardent les 1% nous emmener tranquillement vers le chaos.
 Son appel plein de bon sens lors des élections pestilentielles de 1981 est encore complètement valable, et m'a même inspiré pour la proclamation de la communauté Le kave se rebiffe sur G+ et ses textes continuent à se répandre avec l'explosion de la toile et de ses vases communicants.
 Respecter son esprit, c'est aussi agir, ne pas laisser l'espoir mourir en nous et continuer inlassablement à dénoncer les injustices sociales, l'incompétence de nos dirigeants et tenter de réenchanter ce monde se précipitant dans une impasse.
 Tout un programme qu'il aurait sans doute mener à bien si il était resté parmi nous. le monde d'aujourd'hui serait différent à mon sens si il avait vécu parmi nous toutes ces années, il ne serait certainement pas idyllique, mais il y ferait peut-être plus bon-vivre avec ce joyeux fauteur de troubles que sans... 
Car la clé de tout, c'est cela, le vivre ensemble. Et Coluche s'est battu pour ceci tout au long de sa vie et s'est servi de sa fenêtre de tir médiatique pour envoyer message sur message et changer les choses à son niveau. Il n'était qu'un humain après tout.  
A nous de prolonger cela, et à se revendiquer de cet esprit pour prouver qu'on ne lâchera rien, mais j'ai envie de dire: ON ATTEND QUOI?

Ciao l'artiste, le comptoir de la Kave a été honoré de te recevoir, passe quand tu veux, la porte t'est toujours ouverte, tu as un compte illimité ici ;)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire