LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

samedi 22 octobre 2016

#PARTAGE


"Une possession non partagée est une possession morte." Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)






Quelques réflexions en vrac au comptoir de la Kave sur le mot partage, et de son  utilisation sur des réseaux sociaux, et aussi en tant que citoyen, quel outil le partage peut-il être pour diffuser un message à propos de la citoyenneté et de ses implications?

La Kave veut et peut se conjuguer au collectif participatif, et le partage des idées et des informations est un enjeu crucial tout comme la création et la mise en réseau de gens de tous horizons, de différentes langues aussi parfois. 
Trop souvent, nous nous contentons de regarder les images et nous oublions de lire le message qui accompagne, il faut changer ce rapport aux informations sur les médias sociaux, se servir de cette force pour ne pas en faire qu'un simple loisir, mais bien un outil d'activisme à grande échelle, les Anonymous, par exemple, l'ont bien compris, et d'autres suivent. 
Le monde est vaste, mais Internet raccourcit considérablement les distances et permet de partager ses envies, ses inquiétudes ou ses luttes de manière immédiate.
Etre force de propositions , de critiques constructives ou non, ou de constat sur les choses de la vie dans son ensemble nécessitent un partage avec les autres pour savoir si l'on fait fausse route, ou si d'autres pensent comme soi dans ce maelstrom de communication, d'image et d'information de toutes sortes
Savoir que l'on n'est pas seul. 
Et le partage c'est collectif, oui Mesdames et Messieurs.


PARTAGER, Une Définition:

"Diviser quelque chose en plusieurs éléments distincts : Partager le gâteau en six parts.
Marquer le partage, la division de quelque chose : La ligne de démarcation partageait la France en deux zones.
Créer la division entre les membres d'un groupe : Cette question partage le pays.
Diviser et répartir des parts entre des personnes : Partager les bénéfices entre les associés.
Réserver, attribuer une part de quelque chose à plusieurs choses ou personnes : Il partage son temps entre son travail et sa famille.
Posséder quelque chose avec une ou plusieurs personnes : Partager le pouvoir.
Donner une part de quelque chose à quelqu'un"

(La moitié des vignettes de votre article du jour sont issues de l'excellent site Inform'action, plateforme collaborative de veille médiatique et association crée à Toulouse.
 Inform'Action est une association loi 1901 créée à Toulouse en 2012 qui sélectionne et diffuse de manière collaborative le meilleur de l'information, en mettant en lumière les idées et points de vues trop peu médiatisés, à travers différents projets participatifs, un site internet, mais aussi des DVDs, supports papiers et évènements publics.)


Partager, c'est aussi sur un réseau social le fait de faire grandir un message et d'en faire sa promotion en le diffusant massivement, le partage est plus important que le +1 ou le like, il est la base de tout.
 Le partage c'est la clé, pour faire passer un message du virtuel numérique à la réalité physique de la vie.
Lire et partager, se faire son avis et diffuser en connaissance de cause. 
L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir...et à agir, alors...


 Enfin, le partage d'un post ce n'est pas un "succès".
 Dans notre monde médiatique, on veut toujours que les choses brillent, que cela soit un succès.
 Non, le partage d'un post est pour l'auteur comme pour le "partageur" l'échange et la diffusion d'un message auquel on a cogité, et que l'on veut transmettre, non pas pour acquérir de la notoriété, mais pour partager ces connaissances au maximum, parce que l'on considère simplement que c'est du bon sens, parce que cela est en adéquation avec ses idées, pour faire une promotion utile, et que l'on veut ainsi éveiller les consciences, alerter sur des sujets paraissant importants, et changer sa manière d'appréhender le partage pour en faire un outil utile, efficace et...endémique au delà de nos frontières s'il le faut.


Et la citoyenneté dans tout ça, quel rapport avec le partage?
 Nos vies de citoyens sont basées sur le triptyque République, Démocratie et Nation, et à nous de savoir si nous partageons celui-ci, ou en tout cas, à notre manière de kaviste...
Un avis sur chacun, et bien pourquoi pas...

La Nation est formée de gens différents partageant sur un même territoire des modes de vie commun.

La PLANETE TERRE est formée de gens différents partageant sur un même territoire des modes de vie commun, qu'ils le veuillent ou non...

Et quel que soit la religion, elle doit faire avec, elle n'a pas le choix la Planète, les hommes sont devenus fous, ils ont oublié que leur seul vraie divinité, c'était la nature et le monde du vivant, c'est avec elle que nous partageons notre existence chaque jour.
 Le bien vivre ensemble doit s'accompagner d'une citoyenneté "verte".



Démocratie: Gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple.

Vraiment? sympa comme programme, mais ça commence quand?
Si cela existe, pour le coup, c'en serait un beau de partage cette démocratie...



La République: Régime politique dont le Pouvoir est l'affaire de tous... 
Si quelqu'un veut bien me donner une version du pouvoir à tous de tous pour tous à l'heure actuelle, je suis preneur, you're welcome.
 La démocratie participative permettant le pouvoir à tous est loin, très loin pour l'instant... 
Et dire que nos puissants nous couvrent de poudre aux yeux pour faire ce qu'ils leur chantent est un doux euphémisme...


Mais il y aussi d'autres réflexions à mener comme vouloir être des Citoyens vigilants,
ne pas tout attendre de l'état, mais s'assurer que l'Etat respecte ses engagements. 

Nous n'attendons plus rien de cet état là. 
Notre devoir c'est de nous tourner vers les autres, et changer les choses sans eux. 
Cela fait bien longtemps que les engagements pris n'ont pas été respectés, et n'ont tout simplement jamais été validé, même quand le peuple disait non (cf: vote référendum 2005).
 Le réenchantement passe par la solidarité et la fraternité entre ceux qui veulent d'un autre monde. 
La transition se fera sans cet état, mais rien ne se fera sans nous.
Nous sommes les 99%, mais nous ne savons pas nous faire entendre.


Et puis tiens, tant qu'on y est, qu'on parle de "voix", parlons de voix silencieuses, parlons des Abstentionnistes:
 Tribu étrange de gens refusant de voter à la mascarade présidentielle, ne se reconnaissant dans aucun parti, ou simplement désabusé du système politique, et pourtant représentant une majorité. 

Si les 58 à 62% d'abstentionnistes en moyenne par élection s'unissaient, la face du pays en serait changée...Réfléchissez...

On pourrait aussi parler d'économie, mais sur ce sujet, l'avis kaviste rejoint celui-ci: 
Celui qui croit à une croissance infinie est soit un fou soit un économiste... Et puis le gachis fait par cette soi disante indépassable croissance reste tout aussi impressionnant...


 Voilà Ami(e)s Kavistes, l'idée n'est pas de faire la promotion et le partage d'un blog plus qu'un autre, d'un site plus qu'un autre, mais bien de combiner tout ce foisonnement pour en sortir ce qu'il y a de meilleur et véhiculer des idées neuves ou anciennes qui n'auraient pas été usitées et s'orienter ensemble pour un changement durable et concret. 
Je vous laisse à votre week-end avec ces réflexions du jour, et un dernier paragraphe que j'avais écrit pour l'article #ONATTENDQUOI:

Si les 470 et quelques abonnés de la Kave partagent, ne serait-ce qu'une fois chacun à son rézo, et que se multiplient le partage de ces rézos avec les autres, combien de rézos diffuseront l'information et aideront à éveiller les consciences et à agir?

Vous avez quatre heures.



Prenez du plaisir avec les petites choses de la vie, parce qu'un jour, vous regarderez en arrière et vous réaliserez qu'elles étaient de grandes choses.


"Avoir des connaissances sans les partager, c'est se mettre au niveau de celui qui n'a pas d'idées."
Thucydide ; L'histoire de la guerre du Péloponnèse - Ve s. av. J.-C.

#PARTAGE #SHARE #LEKAVESEREBIFFE
 #LAKAVESEREBIFFE #LESKAVESSEREBIFFENT
#MAISONDESCITOYENS #AUXACTESCITOYENS #ALTERNATIVECITOYENNE
#FACEBOOKAVE #LESZENERVESDUBOCAL #FACEBOOKAVISTES 
#GUEUX+ #LES99 % #ONATTENDQUOI #ONLACHERARIEN
#ONVAUTMIEUXQUECA #AGIR #ADIFFERENTPERSPECTIVE 
#ALERTEGENERALECITOYENNE #AKICITAWARRIORS
#ANONYMOUS #SAVETHEPLANET 
 #ONVAUMIEUXQUECA #OCTOBREROSE 
#DONOTMURDER #STOPHARCELEMENT 
#IMPACTREZOKAVE #NOUSSOMMESLESKAVES
#YESOUIKAVE


PARTAGEZ

YES OUI KAVE