LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

lundi 13 mars 2017

Sur les Cendres de Standing Rock

"La différence entre les Blancs et les Indiens, c’est que les blancs pensent que la nature leur appartient, tandis que les indiens pensent que c’est eux qui appartiennent à la nature." Pensée native




Mini wiconi, Water is life.
Durant quatre jours, les Natives ont battu le pavé à Washington pour leurs droits et la préservation de leurs terres dans la capitale américaine. Avec en point d'orgue une grande marche qui a eu lieu le 10 mars découlant directement de la lutte contre le tristement célèbre oléoduc le dakota access Pipeline. 
Lire cet excellent article de reporterre relatant cet évènement: 



Ainsi donc, la terre sacrée de Sitting bull est colonisée à nouveau par le dieu dollar, Le Dapl a gagné, les manifestants de Standing Rock ont été évacués manu militari. Le Sacred stone camp a été démantelé, rasé, brûlé à l'ancienne, en mode Tuniques bleues et guerres indiennes... La quatrième et dernière partie de l'oléoduc est en train de se faire à travers les terres natives inéluctablement. A peine le "Black Snake" s'est-il installé que déjà...


... Un nouveau Pipeline vient voir le jour du coté de la Floride cette fois, le Sabaltrail!
 Toujours sur des terres natives et toujours dans des conditions déplorables, dangereuses et au mépris du bon sens. A peine une lutte se finit (enfin pas vraiment), une autre commence.
A croire que c'est bien la disparition définitive des tribus originelles que souhaite le peuple américain... Oh Wait!


En réalité, c'est effectivement une vrai guerre (cachée?) qui se déroule sur le territoire américain. L'arrivée de Trump a accéléré les chantiers favorables aux énergies fossiles et une indifférence absolue face aux 500 nations natives. 
Les pipelines poussent comme des champignons partout dans le pays, les indiens sont mobilisés d'un bout à l'autre de ce gigantesque vaisseau que sont les USA pour lutter contre l'émergence d'oléoducs toujours plus destructeurs pour leurs terres, leurs eaux, et pour leur survie. 
La liste des camps de manifestants est vertigineuse.


Les natives américains sont donc rentrés en rebellion et occupent Washington. 
Il ne faut pas s'attendre à une accalmie dans les deux camps. 
Ni les compagnies pétrolières ni les amérindiens ne lâcheront le morceau. 
Mais d'un coté, c'est une question de profits, de l'autre une question de survie.
 Les natives iront jusqu'au bout et il est à craindre une escalade de la violence de la part des forces de l'ordre, pas nécessairement sur un événement comme la Marche du 10 qui s'est bien passée, mais plutôt sur les lieux de protestations des différents sites de construction des pipelines où les troupes gouvernementales et les milices privées sèment la terreur pendant que la Police pratique des arrestations musclées arbitraires.
La lutte contre le DAPL est loin d'être finie.
La lutte contre le Sabaltrail commence et s'amplifie.
Sur les cendres du camp de Standing Rock vient de naitre probablement la plus grande et définitive résistance du peuple natif depuis le début du génocide amérindien en 1492.
Qu'on se le dise, cette résistance sera à la vie à la mort.
Les Lakotas ont commencé ce combat il y a un an déjà face aux compagnies pétrolières qui utilisent les pires méthodes pour arriver à leurs fins, aider en cela par des banques (coucou les banques françaises!) et les politiques comme d'habitude. 
Mais ils sont rejoints par toutes les nations natives et tout ce que le peuple américain compte encore de gens sensés dans un pays semblant devenir complètement fou.

Finalement les natives crient une chose simple: 
On est encore là et on lâchera pas.
I stand with Standing Rock. 


#WATERISLIFE #STANDINGROCK #OPNODAPL
#IStandWithStandingRock #KillTheBlackSnake #NoDAPL #WaterIsLife #StandingRockUnderAttack #WaterIsSacred #WaterProtectors #StopDAPL 


#NoPipelines #PipelinesAreTerrorism #NativeLivesMatter 
#StopSabalTrail #WATERISLIFECAMP
#SACREDWATERCAMP 
#FloridaWaters 






A lire également cet article complet et excellent des moutons rebelles sur le génocide amérindien:


« Si vous les hommes blancs, n’étiez jamais venu ici, ce pays serait encore tel qu’il était autrefois. Tout y aurait conservé sa pureté originelle. Vous l’avez qualifié de sauvage, mais en réalité il ne l’était pas, il était libre. Les animaux ne sont pas sauvages, ils sont seulement libres. Nous aussi l’étions avant votre arrivée. Vous nous avez traité de sauvages, vous nous avez appellé barbares, non civilisés. Mais nous étions seulement LIBRES !! » Léon Shenandoah, chef indien iroquois


A'HO !