LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

jeudi 3 septembre 2015

Le Kave se rebiffe: RE-FU-GIES







On devrait bannir le mot "migrant" dans les médias.
J'écris en rouge hémoglobine ce billet à l'image des flots de sang que charrie la mer depuis de trop nombreux mois.
Le terme 'migrant' diffuse l'idée d'un choix voulu par ces populations, et  cela donne l'impression qu'on parle d'une invasion, la sensation qu'on parle d'une invasion de sauterelles, et cela entretient l'idée que l'arrivée de ces personnes est une catastrophe et cet afflux inquiète avec un vocabulaire sécuritaire d'interdit, de refoulement, de rejet. Et cela domine tout l'espace dans l'imaginaire des gens au détriment de la solidarité et du soutien nécessaires dans une situation pareille.
Toute la détresse et la souffrance humaine qui vient s'écrouler sur les plages d'Europe, ce n'est en aucun cas de la migration. C'est de la fuite, de la peur, de l'exil, de la mise en sécurité contrainte et tout ça dans un dénuement absolu. 
Hommes, femmes, enfants, vieux, malades, tous veulent juste survivre.
Une photo dramatique d'un enfant mort sort aujourd'hui, et les gens vont s'émouvoir plus?
Je ne crois pas. 
Les morts se comptent déjà par centaines, voire beaucoup plus, nous ne sommes pas à bord des sombres bateaux de la mer. 
Regardons nous dans une glace parfois...




Changeons déjà les mots, stop à "migrant", ces êtres humains sont des exilés, des Réfugiés.
Des réfugiés de pays en guerre où règne le chaos, chose que les européens ont oublié, ont absorbé et ne se représentent plus ce que signifie vivre dans un pays en conflit.
Bombardements, exactions, viols, spoliation, tortures, combats, sang, blessures, pleurs, morts, voilà le quotidien de ces gens, il s n'en peuvent plus, ils partent, et ne savent pas vraiment pour quelle destination, juste fuir le désastre.
Je ferais la même chose qu'eux.
Demain, si régnait l'enfer en mon pays, pour protéger mes enfants et ceux que j'aime, je partirais.
Ces hommes de Syrie, d'Irak, de Somalie et d'ailleurs ne font que se réfugier à l'abri de zone de paix et qui peut leur en vouloir?
L'an dernier, 600'000 personnes ont fait une demande d'asile dans l'UE, soit environ 0,1% de la population et rappelons qu'un pays comme le Liban compte 2 millions de déplacés.
Oui, ce sont des milliers de réfugiés, oui c'est une situation difficile qu'il faut gérer urgemment, mais avec humanité, et se mettre à la place de ces personnes cherchant juste à sauver leur peau.

REFUGEES !



Section: Le Kave se rebiffe *1