LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 9 septembre 2015

Kulture Kaviste: L'anniversaire du Canard




"J'ai cent ans et j'suis bien content J'ai encore mal aux dents
Mais la souffrance c'est très rassurant Ça n'arrive qu'aux vivants
J'attends tranquille sur mon banc
Que ce vieux monde explose Tant il se décompose
Moi, ça fait quatre-vingt-quinze ans Que j'crois plus à grand chose
Il est temps qu' j'me repose"
Renaud, chanteur énervant



Le Canard Enchaîné , mais souvent déchaîné a 100 ans.

Fondé en 1915, avec une interruption et une reprise en 1916, l'hebdomadaire satirique est ancré dans la culture collective des français, qu'on apprécie ou pas ce journal unique en son genre.

A sa création durant la 1ère guerre mondiale, l'arme choisie par le journal est le rire.
 Il a eu son succès auprès des poilus...quand il n'était pas interdit, la censure déjà...

 L'esprit du Canard se nourrit de non-conformisme, de pacifisme, d'anticléricalisme et d'antimilitarisme (ce qui détonnait à l'époque). En clair, un journal d'athées un peu anarchiste venant du courant libertaire, que de fraîcheur en ce monde de chaos que le début du 20ème siècle!.



Quelques titres de presse survivent depuis des décennies (le Figaro ou l'Humanité par exemple), mais le Canard reste pour moi l'exemple type du journal à la française, investigations et drôleries, dessins délicieux et enquêtes précises, tout cela en fait un cocktail détonnant, incisif et explosif.

C'est vraiment dans les 70's que le journal va tendre vers le journalisme d'investigation en dénonçant des scandales politico-économiques, fidèle à l'adage du Canard: "Fou du roi et garde-fou de la république".

Il est drôle de voir que les ventes-records du Canard sont celles de la feuille d'impôt de Marcel Dassault (coucou l'Essonne), ou des « diamants africains » de Giscard!
Le président en exercice est toujours un sujet de choix pour le Canard comme tous les "grands" de ce monde d'ailleurs...


Joyeux anniversaire le Canard Enchaîné, que cela dure 100 années de plus, histoire de continuer à faire grincer des dents que le Canard n'a jamais eu.


Section: Kulture Kaviste *1