LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

lundi 21 septembre 2015

La Politik en Essonne vu du Kave: Lycée à Maisse, indispensable?


                « Celui qui ouvre une école, ferme une prison » Victor Hugo



Indispensable? Oui je le pense.

Lu dans le Parisien du 22/09, on réfléchit à la construction d'un nouveau lycée du coté de Maisse. Réclamé depuis longtemps, un établissement de ce type manque cruellement aux jeunes du sud essonne.

L'article dit ceci en substance:

Un 3e lycée pour le sud de l’Essonne :  Avec les élections régionales de décembre prochain. Ce secteur du département ne compte que deux établissements généraux, à Etampes et Mennecy, qui « débordent » depuis des années.

Une situation que le député-maire (LR) d’Etampes, Franck Marlin, vient une nouvelle fois de dénoncer. « Malgré les moyens alloués par la direction académique en matière de professeurs, nous nous heurtons depuis plusieurs années à un problème bien plus important : le manque de locaux. Face à l’immobilisme de la région, certains élus tentent de trouver des solutions. »

 La proposition de Christian Leclair, maire (SE) de Maisse, de mettre à disposition un terrain de 4,2 ha à proximité de la gare RER. « Régulièrement interpellés par les parents d’élèves et les élus, il nous paraît indispensable qu’un lycée soit implanté dans le sud-est de l’Essonne, explique Christian Leclair. Je pense qu’avoir un lycée sur notre territoire serait un atout, mais accueillir plusieurs centaines d’élèves aurait un impact sur la commune. C’est pour cela que si cette proposition est retenue, je la soumettrai par référendum aux habitants. »

Voici le lien pour l'article complet et voici le plan du terrain où serait implanté le lycée:



J'espère que ce projet verra le jour, car le Lycée de Cerny (mais pas que) est depuis longtemps "débordé" et les jeunes du sud sont cruellement défavorisés à différents niveaux, transports, facilité d'accès et de déplacements, possibilité d'étudier près de chez soi, cette structure doit donc voir le jour pour désengorger les différents établissements du coin.

Je salue aussi l'engagement de l'élu de consulter la population sur un tel choix, un bel exemple de démocratie participative, si cela a bien lieu...

Nous vivons dans un département où il existe une fracture entre le nord "urbain" et le sud "rurbain" au niveau application des politiques jeunesse (pas que la jeunesse, mais c'est notre sujet du jour).

 Depuis longtemps, les jeunes du sud essonne ne disposent pas d'infrastructures suffisantes sur le territoire, ni d'ailleurs de structures d'accueil adaptées comme des services jeunesse communaux en nombre suffisant, ou de l'offre de loisirs correspondant à leurs aspirations.
 Cela devrait être une préoccupation majeure, nos jeunes doivent être dans de bonnes conditions pour étudier et privilégier un circuit court pour aller à l'école ne sera pas du luxe, ce serait écologique, pratique et cela rendrait un certain équilibre entre les lycéens du nord et ceux du sud.
De plus, il n'existe dans notre contrée du sud que très peu (hormis à Etampes) de structures d'aide à l'insertion socio-professionnelle de nos jeunes de 15 à 26 ans dans ce secteur du département, et il serait peut-être temps de se pencher sur ce problème.
Donnez un accès à l'éducation correct à nos jeunes lycéens me parait la moindre des choses que les politiques puissent faire, au regard de l'absence d'une réelle "politique jeunesse" dans le sud du département.
Les jeunes du coin ont longtemps été la dernière roue du carrosse, pas de compétences jeunesse dans les communauté de communes, et les villages ne mettent rien en place de concret, hormis quelques actions ponctuelles. faute de moyens et de réelle volonté, les politiques ne se bougent pas trop sur ce sujet, il est temps de changer cela!
Ces jeunes aussi, connaissent l'oisiveté et l'ennui dans des territoires où ils se passent peu de choses pour eux, et l'arrivée d'un  nouveau lycée ne peut être qu'un bon signal envoyé à notre jeunesse.
Lutter contre la précarité et le chômage de masse des jeunes doit être une priorité, et ce combat commence au niveau local avec des acteurs et des élus locaux.
L'accès à l'éducation et aux structures adéquates doit être un chantier collectif de réflexion et d'action, et ce nouveau lycée serait une belle initiative.
J'adhère donc à cette idée à l'échelle de mon humble et individuel avis, j'espère que cette initiative des édiles de Maisse sera soutenu massivement.
En tout cas, si référendum il y a auprès des habitants du coin, une fois n'est pas coutume, je ne me rebifferais pas, je serais pour, je soutiendrais ce projet!


Section: La politik en Essonne vu de la cave *1