LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

jeudi 16 février 2017

Pourquoi le Climatoblogue?


"L'Énergie renouvelable, c'est la vie durable" Michel-Pierre Colin




A la Kave, on accueille au comptoir un Kaviste de qualité Michel-Pierre Colin qui va nous causer dans l'oreille du pourquoi il faut lire notre ami du Climatoblogue.
 J'ai de temps à autre, sur certains articles, fait quelques explications sur les bienfaits de la lecture de ce blog, mais celle-ci est si limpide que ce serait dommage de s'en priver! 
La Kave se conjugue au collectif participatif, et le fait de collaborer à plusieurs blogs est un facteur aggravant pour mieux transmettre les informations, vous donner (nous donner) plus de matière à réflexion. Merci donc aux blogs Docuclimat et le Climatoblogue ainsi qu'aux différents contributeurs/rédacteurs comme Michel-Pierre aujourd'hui et tous les autres qui se reconnaîtront. 

Allez Santé Michel, et pour ton premier papier à la Kave, passons tout de suite à...
Euh non pardon...

Voilà, plutôt ce thème-là...hum...

 Un mot sur le Climatoblogue par +Michel-Pierre COLIN 

Nous avons la chance exceptionnelle, depuis plus d'un an et demi, de disposer d'un site en français qui nous explique les toutes dernières avancées scientifiques sur le changement climatique. Car les nouvelles données scientifiques proviennent de climatologues, glaciologues, scientifiques reconnus dont les documents rédigés en anglais ont été évalués par leurs pairs avant d'être publiés. C'est la synthèse de ces informations qui nous sont proposées en français dans le Climatoblogue.



Le lecteur que je suis, a reçu chacune de ces nouvelles informations comme un véritable coup de poing qui vous laisse entre l'accablement et le besoin irrépressible d'en avertir ses contemporains. 
Le Climatoblogue démarre en avril 2015 pour combler le vide informatif des médias Francophones au sujet des changements climatiques et aussi pour contrer la désinformation qui règne partout, gracieuseté de l'industrie des combustibles fossiles qui utilise les mêmes tactiques utilisées lors de la campagne de désinformation sur les méfaits du tabac, y compris les débats. Vous vous souvenez ?

La situation climatique a atteint et même dépassé un stade critique. On le sait, la fonte des glaces du Groenland et de l’Antarctique est irréversible, impossible à ralentir, et s'accélère chaque jour. 
Idem pour l'acidification des océans causée par absorption du CO2. De plus, 93 % de la chaleur retenue par l'effet de serre est absorbée par les océans. 
Dès lors l'oxygène des océans se réduit par place au point de disparaître dans des zones mortes qui se multiplient, faisant disparaître la vie aquatique, et mettant en difficulté la chaîne alimentaire humaine.

Le Climatoblogue, au contraire de l'information médiatique, vous explique le rôle prépondérant et catastrophique de l'océan Arctique dans le réchauffement climatique en cours. La fonte des glaces de l'Arctique par l'action du Gulf Stream et des vents va libérer totalement la navigation en fin d'été avant 2020. 
Fin octobre 2016 sa température de surface était de 20°C supérieure à la même période du siècle dernier. 
Sur ses rivages le pergélisol (sol gelé en permanence ou permafrost) accélère son dégel d'année en année, révélant des tourbières que traverse le méthane sous-jacent. Les hydrates de méthane, au fond de l'océan Arctique emprisonnent beaucoup de méthane dont vous parlera le Climatoblogue.

Les records de réchauffement tombent mois après mois, année après année. Comme je l'ai précisé dans ce blogue 2 articles plus tôt, le réchauffement climatique a dépassé un point de basculement qui nous écarte définitivement de l'état d'équilibre qu'a connu notre planète bleue depuis des millénaires. 
Sauf si l'espèce humaine trouvait un peu de temps pour extraire de l'atmosphère 70 % du CO2 qui s'y trouve et le stocker quelque part de manière pérène.
 Le faire assez vite et assez massivement pour contrer l'accélération en cours n'a pas encore été démontré. La seule chose que nous savons depuis 40 ans, et que nous n'avons pas encore entrepris, c'est de remplacer l'usage des énergies productrices de CO2 par des énergies renouvelables.

C'est l'ensemble de toutes ces informations que vous pourrez trouver sur un seul site :


 Allez, cette fois, Michel c'est la bonne, la Kave envoie... l'Apéro!


3 commentaires:

  1. Je me suis enfin décidé à lire cet article, bienheureux qu'il soit sobre, ça me reflète.
    Merci Michel-Pierre Colin

    RépondreSupprimer
  2. A la votre Messieurs! Ce papier de Michel était une présentation parfaite, même si Jack est déjà bien connu en ces colonnes ;)

    RépondreSupprimer