LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre rebiffeuse branchée sur le courant alternatif de la KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde !

Le partage est une arme de construction massive.

Alertez, proposez, Réenchantez ! YES OUI KAVE ! Contact: leskavesserebiffent@gmail.com


lundi 15 octobre 2018

Manifeste Rebiffeur Universel: Histoires de la Marche pour le Climat


ūüö®Breaking news:ūüö®
Marche pour le climat 13 octobre 2018 14h15: 
Quand Heel Krix Admin kaviste rebiffeur anonymous rencontre un Alien à Paris.
 Croyez-le ou non, mais ne le d√©noncez pas aux autorit√©s, ils le d√©couperaient ! 
Notre Alien de Paname, il est 'achement sympa.
 Il soutient notre combat et il aime le chocolat !
ūüėąūüĎĹ


Marche rebiffeuse universelle, la review qui se rebiffe !

Plus qu'une marche pour le climat, une protestation vindicative populaire et responsable.
Plus qu'une review rebiffeuse universelle, un manifeste.

Que cela soit dit haut et fort, le "Work buy consume pollute destroy sleep repeat" comme seul horizon, on n'en veut plus et on le fait savoir à l'oral comme à l'écrit, avec des espoirs et désespoirs. N'essayons-pas, faisons-le.

ūüö®Samedi 13 octobre 2018, c'est la rue k√©tanou !ūüö®

Simone, fais les valises (ou le sac du parfait petit manifestant), on monte à Paris !
Paname est pris d'assaut par une foule bigarr√©e de Gueux rebiffeurs venus r√©clam√©s justice pour le climat, rien que √ßa, juste pour √ßa, tout pour √ßa . 
Liberté équité solidarité, justice écologique et sociale.

La passivité et l'inaction étant deux des plus grandes menaces pour le genre humain, les kaves se rebiffent ont aussi participé physiquement à cet événement (on est partout) qui est la deuxième marche en deux mois, mais les appels à maintenir la pression, à continuer actions et protestations sont légions, alors c'est pas fini !

 Samedi, ce mouvement populaire a secou√© plus de 80 villes partout en France, les choses s√©rieuses d√©butent, il est encore temps mais il va falloir aller vite, plus vite.
 "Les petits pas, √ßa suffit pas" chantait-on dans le cort√®ge, on dirait m√™me plus, √ßa suffit plus.
Changeons le système, pas le climat ? Ok d'accord, allons-y gaiement, mais va falloir turbiner sévère les ami(e)s...



Alerte ! 
Un écocide se déroule live devant nos yeux que nous cachons, nos oreilles que nous bouchons, nos bouches que nous fermons (trop).
Cette crise climatique massive est un crime caus√© par les humains contre la Nature ET l'Humanit√©. Nous sommes la cause des changements climatiques, nous sommes face aux cons√©quences, il faut imp√©rativement que nous en soyons les solutions. 

Sinon la nature mourra, et nous avec. 

L'assourdissant silence des dirigeants face aux projets écocidaires de notre système vient d'avoir une réponse des gens d'en bas:
On pense donc on ne vous suit plus.
 Qui s√®me l'injustice climatique r√©colte la col√®re.
Ceci n'est pas un exercice, ceci n'est pas une plainte, ceci est une révolte.

A quand un politicien qui répondra favorablement à cette révolte en prenant les vraies mesures qui s'imposent comme une urgence planétaire pour la nature la faune la flore et l'humanité ?

Bigre, parlons de la manifestation en elle-m√™me, causons un peu d√©roulement des op√©rations. 

A titre personnel, juste une phrase pour dire que cela a été une belle journée et restera dans le top 5 des plus belles protestations collectives auxquels j'ai participé.
Arriv√©s sur les lieux vers 13h, nous avons d√©jeun√© sur les marches de l'Op√©ra (non sans distribuer quelques tracts kavistes, on se refait pas;-)) puis avons int√©gr√© la t√™te de cort√®ge, non sans avoir au pr√©alable transform√©s les pancartes gr√Ęcieusement founies par la France Insoumise aux couleurs de votre comptoir rebiffeur favori ! Le groupe FB "il est encore temps" avait bien pr√©par√© son affaire ainsi que toutes les associations pr√©sentes sur le site. Drapeaux et calicots g√©ants √©taient de sortie.
On vous épargnera un long descriptif des différentes animations, chants, slogans, pancartes, happening, claping tout le long du cortège.
 Un village de stands d'associations nous attendait √† l'arriv√©e sur place de la R√©publique pour un final on ne peut plus savoureux.
Pour l'info, quand nous sommes arrivés à République (en courant), il y avait encore du monde Place de l'Opéra !
 Sentir ce peuple se dresser faisait chaud au coeur ainsi que voir les jeunes g√©n√©rations pr√©sentes dans la rebellion climatique.
Et ce n'est pas de l'espoir qu'il donne ce peuple là, car l'espoir c'est dangereux, non c'est un nouveau souffle de résistance pour tous ceux qui pense qu'un autre monde est possible, qui luttent depuis des années pour alerter face au danger qui menace.

 A l'heure o√Ļ on √©crit ce post, on ne connait pas les chiffres "officiels" des manifestants sur Paris et ailleurs, mais √† vrai dire on s'en fout, l'important n'est pas l√†, les chiffres, on les interpr√™te toujours comme on veut de toute fa√ßon.
L'essentiel √©tait ailleurs, il se situait dans la simple pr√©sence de gens lambdas, venus se faire entendre, venus se faire comprendre, venus crier leurs revendications, venus au nom de la Terre, venus montrer ensemble en tant que citoyens du Monde leur ras le bol absolu face √† la mascarade des politiciens et des industriels, nous la mettant √† l'envers depuis bien trop longtemps, causant de mani√®re quasi irr√©versible une catastrophe climatique d√©j√† amorc√©e. 


On pourra toujours gloser sur le fait que la d√©misson de Nicolas Hulot aurait soi disant √©t√© la cause de ce rassemblement pour le climat, mais la r√©alit√© est tout autre, cela fait des d√©cennies que l'on tente d'alerter l'Humanit√© sur les cons√©quences de ces actes et l'impact n√©gatif permanent qu'il impose √† notre bien commun: la Terre. 
Depuis les ann√©es 60, on nous pr√©vient, on nous averti (toujours ces maudits hippiesūüėą) il n'aura pas fallu attendre la d√©mission d'un quelquonque sinistre de l'√©cologie ripoublicaine, aussi people soit-il, pour prendre conscience des enjeux climatiques, environnementaux qui nous attendent. 
Internet a aussi révolutionné les modes de luttes et d'organisation en contribuant aussi à ancrer dans les cerveaux que tout ce qui se décidait dans les grandes "instances" ne suffisait plus, ne suffit plus, et ne suffira pas à l'avenir si un vrai tournant systémique n'est pas pris.


Alors oui tout le monde samedi était chaud, plus chaud que le climat... Vraiment?
Le climat lui affichait 27 degrés un 13 octobre à Paris, mais rassurez-vous, TOUT VA BIEN.

Attention ce n'est pas parce qu'un √©v√®nement est festif qu'il n'est pas √† prendre au s√©rieux. Cette manifestation f√Ľt donc festive mais d√©termin√©e, conviviale mais militante, pacifique mais contestataire, joyeuse mais r√©aliste, dynamique mais activiste, c'est une foule consciente et √©veill√©e sur le fait que le combat ne sera pas livr√©e en un seul jour mais qu'il va durer encore et encore et encore. Nous ne sommes qu'au d√©but.

 De la place de l'Op√©ra jusqu'√† R√©publique, l'ironie voulait que nous passions devant deux des symboles de l'hypermainmise du capitalisme sur notre environnement, √† savoir la Bourse et l'agence des march√©s financiers o√Ļ quelques costards cravat√©s s'amusaient comme au zoo de voir ces maudits hippies s'approprier les rues de Paris.
 Ces "boursiers" moqueurs pensant que les manifestants sont des gugusses rigolos inoffensifs se rendront compte √† leur d√©pens que les zozos √©colos savent aussi s'organiser et se moquent des quolibets, d'autant plus quand ils viennent de tristes sires tels qu'eux. 
Nous ferons sans vous, les #banksters et autres traders inf√Ęmes.



Comme on l'a d√©j√† √©crit en ces lieux, comme on l'a d√©j√† ass√©n√© au comptoir, malgr√© l'appellation "Marche pour le climat", nous consid√©rons √† la Kave que ceci est avant tout une manifestation politique, une contestation socio-√©cologique, une protestation ferme et massive contre les politiques √©cologiques pratiqu√©es (ou pas) par notre syst√®me soci√©tal, nos institutions, et nos industries. 
Que l'on ne s'y trompe pas, les mouvements sociaux actuels du Front social + Lutte contre les changements climatiques livrent un même combat contre un ennemi commun.

Les gourvernements, les √©tats, les industries fossiles, les entreprises agro-industrielles, les lobbys, les banques, les exploitations g√©antes des ressources naturelles, l'urbanisation √† marche forc√©e, la croissance infinie, les profits astronomiques dans la poche de quelques uns, l'actionnariat inique, tous sont dans le viseur des mobilisations, des activistes et des militants. Tous. 
C'est ça aussi la globalisation de l'activisme, le nombre que nous représentons peut/doit être une force incontournable.

Il n'y a pas qu'une ligne de front, mais une multitude. 
Nous serons sur tous les terrains de bataille.
 Nous serons en premi√®re ligne contre toutes les aberrations environnementales et sociales. 
Il est temps d'unir ces luttes pour affronter de manière efficace le système en cessant les divisions et les querelles de boutiques.

D√©gage le capitalisme ! 
C'est un rejet global du paradigme dans lequel nous sommes install√©s depuis trop longtemps et dans lequel notre gouverne'ment actuel se compla√ģt sans aucune d√©cence. 
Alors Macron t'es foutu, ce mouvement du 13 octobre aura vu le peuple vert descendre dans la rue, sans cartes de parti, sans gueguerres partisanes, venus de tout horizon pour d√©fendre l'id√©e que c'est le syst√®me qui doit changer, pas le climat. 

Défendons-nous, montons des collectifs, utilisons nos droits à bon escient, attaquons en justice collectivement l'état, les entreprises coupables de cette folie, responsables de la plus grande partie de la dégradation environnementale. Que ce soit à l'échelon local, régional, national, mondial, regroupons-nous pour batailler pour des victoire juridiques comme cela commence à se passer un peu partout dans le monde. Il y a des moyens de résister, informez-vous!

Soyons offensifs, imposons une pression infernale sur les lobbys, continuons les manifestations, intensifions les boycotts, d√©non√ßons les grossiers abus, investissons les r√©seaux sociaux, gagnons du terrain pied √† pied, bloquons le pays s'il faut en arriver l√† parce que ce syst√®me est insupportable, tout ceci ira jusqu'√† l'insoutenable que certains ne semblent pas encore avoir compris, avoir atteint. 

Destructions, pr√©carisations, pauvret√©, injustice, alimentation d√©natur√©e, dette fant√īche, changements climatiques, mise √† sac des ressources, montagnes de d√©chets, pollutions intensives, populations affam√©es, invasion de plastiques, agriculture animale en totale crise de d√©mence, peuples indig√®nes en voie d'extinction, guerres d'√©conomie de march√©, pesticides en pagaille, politiciens cupides ou suffisants ou les deux, et on en passe et des pires, ne voil√† t-il pas tant de raisons suffisantes pour se bouger, se r√©volter, se rebiffer?  



Le d√©but du 20√®me si√®cle aura marqu√© l'av√®nement du combat mortif√®re capitalisme vs communisme, le d√©but du 21√®me si√®cle sera celui d'une autre lutte sans merci: 

Capitalisme vs écologisme.



Si l'√©cologisme perd, nous perdrons tous. 
Ce sera notre obsolescence programmée à nous...
Mais le capitalisme aussi aura perdu, quoi qu'il en pense, quoi qu'il fasse, quoi qu'il d√©truise jusqu'√† l'extr√™me pour rester en place accroch√© √† une id√©ologie p√©rim√©e de profit sans fin. 

Les utopistes ne sont plus ceux qu'on croit, la vraie utopie aujourd'hui c'est de croire que tout va pouvoir continuer comme avant.
Alors à ceux qui pensent que tout cela est inutile, impossible, vous êtes priés de laisser faire ceux qui y croient tout de même.

Ajourd'hui 15 octobre 2018, le système capitaliste continue son chemin comme si de rien n'était, un lundi comme un autre sous le ciel de Paris et d'ailleurs.
 Par millions, nous irons alimenter sa matrice comme si de rien n'√©tait, un lundi comme un autre sous le ciel de paris et d'ailleurs. 
Cependant, il s'avère q'une bande de gaulois réfractaires rebiffeurs fainéants qui ne sont rien ont décidé qu'ils ne lacheraient plus rien comme si de rien n'était, même les lundis comme les autres sous le ciel de Paris et d'ailleurs

Cette bande de joyeux activistes unis pour le climat, vous les retrouverez partout dorénavant, sous diverses appellations, sous différentes bannières, sur les murs, sur internet, dans les rues, dans les villes, à partager les infos, les manifs, les actions, les résistances, les grèves.
Partout en France doit se lever le vent du partage, de l'unit√© et du changement global. 
Le partage est une arme de construction massive. 

R√©veillons-nous ! 
Les Gueux contre attaquent, les kaves se rebiffent en ont termin√© avec cette review manifestante parrainn√© par notre nouvel ami alien √† qui nous faisons un gros big up, il sera toujours le bienvenu au comptoir, tu verras on est bien du c√īt√© obscur de la rebiffe, on a aussi du chocolat (bio)ūüėą ! 

Cette marche pour le climat est pass√©e, le futur c'est d√©j√† aujourd'hui. 

Cette planète ne peut pas supporter ce système.
 
 Il n'y a pas de plan B car il n'y a pas de plan√®te B.



 Agissez. Partout. Maintenant.



D'autres luttes proches sont à venir.

 Tout commence.



Stay tuned*.ūüö® 

*Full text in english
  
✊✊✊ūüėą

Bad News Teddy approves this message.
YES OUI KAVE !

Bonus !
Jeu: trouveras-tu l'intrus ?