LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

jeudi 4 février 2016

JiPéPé, L'hôte Kaviste: Vous avez dit Gauche?


"Je ne vote plus depuis longtemps. Je n'aime ni la gauche, ni la droite, ni le centre, ni les extrêmes, ni les trois quarts. Tous les politiques sont obligés de mentir, sinon ils se cassent la gueule."
 Guy Béart
Dans le cadre d'un Blog participatif, il est heureux de pouvoir compter sur différents chroniqueurs de tout horizon, aujourd'hui, c'est JPP le premier qui s'accoude au comptoir à la Kave et présente son coup de gueule, sa pierre au débat, ses constats citoyens. Entre en ce lieu, JPP avec son cortège de millésimes, première chronique ici, Bienvenue chez le Kave!



Faut-il encore l'appeler « Gauche » ?

Lors de discussions avec des amis, la question était de savoir comment émettre notre très profond désarroi, notre colère pour l'instant rentrée face aux différentes mesures de nos gouvernements actuels qui osent encore se réclamer de la Gauche !!
 Certes il faudrait définir ou plutôt redéfinir ce qu'est la Gauche, ce qu'elle pourrait être encore, voire faut-il encore l'appeler « Gauche » ? Ceci fera, qui sait, l'objet d'un autre écrit. En tout cas il sera  nécessaire de le faire.

Non, aujourd'hui je souhaite aborder l'aspect, plutôt les aspects sociaux de la politique menée par le gouvernement issu du PS. Depuis au moins trois semaines le Canard Enchaîné fait paraître de cours articles sur le sujet.
 Ils me paraissent quoique encore trop courts, trop généraux pour faire un excellent résumé de la vision « sociale » du gouvernement dans sa totalité (puisque tous les ministres présents soutiennent les orientations du Président). A ceux-là d'ailleurs j'y ajouterai les députés PS et radicaux qui votent presque comme un seul homme ce qui leur ait proposé.

Je reviens aux articles. Le Canard commence le mercredi 13 janvier avec le titre « Hollande fera-t-il une nouvelle gattazerie au Medef ? » L'article énonce toutes les mesures très diverses d' « allégement des charges sociales »
Et ceci sous prétexte de diminuer le nombre de chômeurs.....
En gros dit le Canard, le patronat a obtenu tout ce qu'il voulait de Chirac en 1986, de Balladur en 1993 par la libéralisation des licenciements, et par la réduction des cotisations sociales, puis avec Sarkozy et Hollande.

Résultats : les chômeurs passent de 2,5 à 3 millions!! Et aujourd'hui très certainement 5 millions!
Et sous Sarkozy : assouplissement des 35 heures, rupture dite »conventionnelle », et de nouveau le chômage augmente. Grace à  l'intensification des contre mesures sociales le nombre de chômeurs augmente de 600 000 supplémentaires sous Hollande.

Alors que dans le même temps le patronat non seulement perçoit 40 milliards dans le cadre du CICE, et une nouvelle réduction des cotisations sociales( plus de 65 millions par an selon certaines sources) . Au temps du CNPF, les Encas  avaient été proposés par celui-ci (emplois nouveaux à contraintes allégées). Aujourd'hui, le Medef propose les « emplois agiles ». Si agilité il y a ce n'est que dans l'euphémisme du vocabulaire... et son utilisation.

Rappelons nous ce même Medef annonçait la création d'un million d'emplois... Il a même créé un pin's avec ce slogan fabriqué en....République Tchèque !!!

Vous avez dû remarquer dans les discours de Valls, Macron et consorts les prochaines mesures : accentuation de l'annualisation du temps de travail, suppression lente mais réelle de la base de calcul sur 35h, et donc des heures supplémentaires; qui de plus se verraient rémunérées en deça des taux actuels; accord d'entreprise au détriment des accords de branches; organisation probable de « réferendum » au sein des entreprises, qui imaginez les résultats avec le chantage permanent à la fermeture et aux licenciements ?
 A cela devrait s'ajouter le plafonnement des indemnités dues à un salarié lors de décisions favorables prud'hommales. Des jours fériés en moins; des Rtt également en moins.

Et je dois en oublier ! Oui, j'en oubliais une : la baisse des indemnités du chomage et /ou le raccourcissement de la durée d'indemnités, ou diminution des allocations retraites et l'allongement de la durée de cotisation.

Un tableau pas complet certainement qui décrit pour le moins une situation de plus en plus dramatique, inhumaine pour les salariés de toutes les branches. Mais il faudrait aussi parler des agriculteurs de moyennes ou petites exploitation. Des salariés  de bases des Services publiques ainsi que de l'état de ces mêmes services publiques...

Voilà mon coup de gueule de ce jour. Je voudrais trouver des remèdes à cette situation, mais pas tout seul ! Alors....

                                                                                            JiPéPé

Alors...Alors soyons plusieurs à en parler. Si vous aussi voulez alimenter le débat avec JPP, sur ce thème et bien d'autres sujets, n'hésitez pas à en parler dans les commentaires, faites vous connaitre! Que vous soyez de l'Essonne et d'ailleurs, et voulez contribuer à un blog collectif participatif, you're welcome, tous les talents seront les bienvenus pour défricher et réenchanter la vie...un peu...