LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

vendredi 19 août 2016

La transition: Utopie ou urgence?


Résultat de recherche d'images pour "transition"

Parfois, la vie exige un changement. Une transition.



Attention, billet utopiste...ou pas...

Les professionnels de la politique sont depuis trop longtemps aux manettes de notre pays. 
De plus, ils profitent du système même bien après leur départ comme par exemple, les indemnités exorbitantes versées aux anciens présidents, les Sarkozy, Chirac, VGE et bientôt Hollande coûtent des millions d'euros chaque année aux français.
La société civile n'est quasiment pas représentée dans les assemblées principales que sont l'assemblée et le sénat.
Eloignés des réalités quotidiennes, coupés des difficultés du "petit" peuple, ils sont assis sur un tas d'or en se contentant de quelques vagues promesses électoralistes et démagogues afin de faire croire à la masse que tout est fait pour que le peuple vive sa vie de labeur sous le regard paternaliste et protecteur de leurs dirigeants.
On apprend ainsi qu'un soi disant gouvernement de gauche ne compte pas moins de quatorze millionnaires en son sein...
Nous nous dirigeons vers une élection présidentielle où le taux d'abstention va battre des records, beaucoup de français ne veulent ni de Sarko ni de Hollande, mais ne voteront pas pour autant pour le FN. 
Que feront-ils? Ils s'abstiendront. 
Vote blanc non reconnu, il n'existe aucun outil pour obliger les politiciens à revoir leur copie, ils continuent tranquillement à gérer comme bon leur semble, car ils savent que la démocratie est faussée par ce système électoral et cela leur profite grassement, alors pourquoi changer?
Nous vivons dans une sorte de monarchie républicaine avec des politiciens formés à la politique et n'ayant que peu de considérations pour ce qui se passe à la base.
Pas de pitié pour les gueux, les sans-dents, les politiques continuent depuis des décennies à exploiter le filon, cumuler les mandats sans vergogne et se faire élire en jouant des instruments à leur disposition:
Terrorisme, islamisme, racisme, immigration, chômage, précarité, peur de l'extrême droite, de l'extrême gauche, peur de l'autre, même l'écologie nous est présentée comme une idéologie politique alors qu'elle devrait simplement être une cause commune à tous.
Cette transition serait bien sûr une catastrophe pour ces gens-là, si bien installés sur leurs privilèges et leurs passe-droits, mais il me semble être un passage obligé pour rétablir une vraie démocratie participative et solidaire. 
La société civile doit se réapproprier le champ politique afin de faire cesser (en partie tout du moins) les querelles incessantes et revenir à une société où la décence et le bien vivre ensemble seront des objectifs raisonnables et incontournables. Vivre dans une conflictualité raisonnable et raisonnée ne me semble pas impossible tout comme rétablir des droits fondamentaux pour tous.
Le droit à manger, boire, se loger convenablement devrait être une évidence, la confiance dans ses dirigeants devrait être un gage de sécurité et de liberté.
"Les hommes naissent libres et égaux" dit la déclaration universelle, mais ça, ce ne peut être valable si la condition sociale est déjà une inégalité en soi.
La transition devrait aussi passer par la voix des associations multiples en France, par la voix des collectifs d'ici ou là, par le rassemblement des bonnes volontés, en sortant des logiques de partis politiques, les politiques ne doivent plus agir impunément comme si nous n'existions pas.
Sans nous, rien ne se fera.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire