LE KAVE SE REBIFFE

Bienvenue dans l'antre Essonnienne branchée sur le courant alternatif du KAVE.

Ce blog, à vocation citoyenne et collective, se veut participatif et coopératif en s'attelant au grand défrichage de ce monde!

Alertez, montrez, Réenchantez! Si vous désirez partager, écrire un article, poster des photos, contribuer au développement de la Kave, you're welcome! Soumettez-moi vos textes, photos, vidéos, vous serez bien reçus au comptoir de la Kave! YES OUI KAVE! Contact: krixlegaulois@gmail.com/

mercredi 17 mai 2017

Comprendre le commerce des armes en treize minutes

"Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant." Coluche



Suivez la vidéo plus haut pour mieux comprendre le système du commerce des armes, et vous pouvez aussi retrouver en cliquant sur le lien qui va suivre un article de la Kave fait l'an passé à propos de la situation de notre beau pays pacifique commerçant sans scrupule des millions d'armes à travers le monde et s'en glorifiant à tout-va:


Source Youtube et Amnesty international:
 Qu’est-ce que le commerce des armes ? 
Comment fonctionne-t-il ? 
Quelle est la situation aujourd’hui dans le monde et en France ? 
Qu’est-ce que le traité sur le commerce des armes (TCA) ? Amnesty International vous propose des éléments pour comprendre et agir en faveur d’un meilleur encadrement du marché de l’armement.

Guerre, répression armée, criminalité… chaque année, un demi-million de personnes sont tuées par arme et les contrôles sont encore trop rares. 
Encadrer le commerce des armes est donc indispensable. 

L’entrée en vigueur du TCA a permis d’imposer des règles strictes mais il reste encore du chemin à parcourir. Parce que le traité est un texte fondamental pour le contrôle des armes, notre travail consiste donc à rappeler ces exigences :
- Les Etats qui n’ont pas encore ratifié le Traité doivent le faire sans délai. En juin 2016, le traité a été signé par 130 gouvernements dont seulement 82 l’ont ratifié.
- Les Etats signataires doivent modifier leurs législations et leurs réglementations nationales pour les rendre conformes aux clauses du traité.
- Les parlements doivent exercer un contrôle effectif sur les transferts d’armes. Les gouvernements doivent donc publier des données transparentes sur leurs exportations d’armes.

Pour plus d’information : https://www.amnesty.fr/controle-des-armes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire